Coach Bien-Etre

Billets de intemporellenadine

  • COURS DE PILATES ET YOGA EN LIGNE

    Bonjour à tous , envie de bouger ? cours de Pilates et Yoga

    en attendant de retrouver nos salles, je vous propose des cours en ligne.

    Restons Actifs 
                    </div>
                    
                    <p>
                                                                    </p>
                </div>
                            </li>
                                <li class=

    Le Yoga, pourquoi vous devriez absolument en faire

    Le Yoga, pourquoi vous devriez absolument en faire :

    Des centaines d’études scientifiques confirment les gestes millénaires des yogis indiens
    Le yoga est beaucoup plus qu’une gymnastique ou que de simples exercices de méditation ou de respiration.

    Il permet à notre corps de retrouver toutes les capacités pour se rééquilibrer lui-même, il peut sécréter ses propres anti-inflammatoires, ses antidépresseurs et même ses antalgiques !

    Le yoga est une sorte de super-médicament, qui devrait presque être obligatoire après 50 ans :
    C’est évident pour l’anxiété, les problèmes de sommeil, les états dépressifs et tous les symptômes liés au stress ;
    Mais le yoga agit aussi pour les pathologies ostéo-articulaires, que ce soit les lombalgies chroniques ou les douleurs inflammatoires, et plus globalement tous les problèmes de dos ;
    Le yoga intervient également sur les problèmes cardiovasculaires : il permet de réduire l’hypertension artérielle, de prévenir les infarctus, d’éviter les troubles du rythme cardiaque ;
    On peut aussi agir sur les troubles respiratoires, l’asthme, les bronchites chroniques grâce à certaines postures de yoga ;
    Mais plus étonnant, le yoga agit aussi sur la plupart des troubles neurologiques et dégénératifs, comme les maladies d’Alzheimer et de Parkinson !
    A voir aussi, les études qui convergent pour montrer les excellents résultats du yoga en prévention et pour soutenir les personnes atteintes d’un cancer.

    Je citais notamment l’une des chercheuses les plus en pointe sur le sujet, le Dr Anita Peoples qui n’hésite pas à déclarer publiquement :
    « A ce jour, on n’a rien trouvé d’aussi efficace que le yoga pour améliorer la qualité de vie des malades du cancer. »
    Débloquez l’énergie du prana pour profiter de toute la puissance du yoga
    Vous est-il déjà arrivé d’avoir mal au ventre lorsque vous apprenez une nouvelle qui vous choque ou si vous vivez une émotion très forte ?

    Les yogis disent que c’est l’énergie du prana qui se bloque, et que votre ventre ne peut plus fonctionner correctement.

    Quand ça ne va pas, la gorge se noue, la cage thoracique est oppressée, les mâchoires se crispent, les épaules sont tendues… En agissant sur le diaphragme par des exercices de respiration, le yoga permet donc de libérer cette énergie fondamentale.

    En dénouant la crispation du ventre, vous allez ramener un sentiment agréable dans le corps : le prana va se remettre à circuler, le souffle se libère.
    Des effets presque… instantanés sur votre santé !
    Ce qui est peut-être le plus étonnant avec le yoga, c’est que ses bienfaits sont quasiment instantanés :
    « En une fraction de seconde, dès le premier exercice, vous pouvez ressentir un bien-être », assure le Dr Lionel Coudron.
    Et les bénéfices plus profonds pour la santé arrivent très vite également : les études scientifiques qui se sont intéressées aux bienfaits du yoga sur la santé rapportent des résultats obtenus après 2 à 3 semaines seulement, en pratiquant simplement 20 minutes par jour ou 3 heures par semaine.
    Source : Xavier Bazin Revue Santé Corps Esprit

  • Se plaindre vous rend littéralement malade et vous tue à petit feu

    Une nouvelle recherche révèle que se plaindre vous rend littéralement malade et vous tue à petit feu

    Publié par Le Nouveau Paradigme sur 16 Avril 2016, 16:30pm


     

    se plaindre

    Image Crédit :upliftconnect.com

    Une nouvelle recherche révèle que se plaindre vous rend littéralement malade et vous tue à petit feu


    La personne moyenne se plaint au moins une fois par minute au cours d’une conversation.Tout le monde le fait à un moment ou un autre, mais jusqu’à quel point la plainte est-elle bonne pour la santé? On pourrait la considérer comme une simple décharge de frustration et la justifier comme un moyen nécessaire pour rester sain d’esprit.

     

    Etant donné que nous faisons tous l’expérience de la négativité ou de situations non désirées dans notre vie, c’est un terrain d’entente sûr lequel nous pouvons tous nous identifier.

     

    En fin de compte, rien ne change vraiment grâce à nos plaintes ou tous les sentiments et pensées négatifs que nous dissipons et qui finissent par nous affaiblir.

     

    Axés à l’origine sur le négatif comme un moyen de survie, nous aurions tendance à être plus en accord avec ce que nous ne voulons pas ou apprécier de le changer (d’y apporter un changement). Plus nous posons notre regard sur quelque chose qui peut être blessant, plus nous sommes programmés pour être sur nos gardes.

     

    Se plaindre est une façon de reconnaître un problème sans essayer de le régler. Cela alimente le problème avec plus d’énergie et crée plus de stress. Les plaintes sont à égalité avec le tabagisme lorsqu’il s’agit de notre système de soins de santé.

     

    Le stress causé par le fait de se plaindre endommage constamment les neurones dans l’hippocampe et altère sa capacité à créer de nouveaux neurones ou des chemins neuronaux. L’hippocampe est la partie du cerveau utilisée pour résoudre les problèmes et le fonctionnement cognitif.

     

    Lorsque vous écoutez quelqu’un d’autre se plaindre cela vous affecte de la même manière que si c’était vous-même qui vous plaigniez. Voici quelques façons de limiter les effets de la plainte.

    se plaindre

    Rituel bonheur

    Ces 4 rituels vous rendront plus heureux (selon les neurosciences)
     
    L’excellent Eric Barker présente dans Time, 4 rituels qui augmenteront votre niveau de bonheur. La particularité de ces rituels ? Leur efficacité est prouvée par les neurosciences.
     
    Ces-4-rituels-vous-rendront-plus-heureux-selon-les-neurosciences
    •La question à se poser : Pour qui suis-je reconnaissant ?
    La gratitude rend heureux. Le sentiment de reconnaissance active la région du tronc cérébral qui produit de la dopamine. De la même manière, la gratitude peut augmenter la sécrétion sérotonine dans le cortex cingulaire antérieur. Cerise sur le gâteau, en exprimant votre gratitude, vous déclencherez une boucle rétroactive. La gratitude s’auto-alimentera avec la personne qui l’a reçue !
    •Nommez les sentiments négatifs : je me sens …
    Lorsque nous nommons une émotion, le cortex préfrontal calme l’amygdale dans notre cerveau. L’effet des émotions est donc moindre.
    •Prenez une décision : la prise de décisions réduit inquiétude et l’anxiété par la création d’intentions et d’objectifs. Le cortex préfrontal rentre alors en action . Notons que la prise de décision permet aussi de changer de perspective en s’orientant vers des solutions, cela apaise le système limbique. Inutile de viser une bonne décision, une assez bonne suffit pour se sentir bien.
    •Multipliez les contacts physiques : notre cerveau est neuro-social. Il a besoin des autres pour s’épanouir. Et lorsqu’il y a un contact assez long, comme un câlin, l’ocytocine se libère pour réduire l’activité de l’amygdale.On se sent admirablement bien ! Notons que les massages contribuent à baisser fortement le niveau de stress et améliore le sommeil.
     
     
     
    Source : http://anti-deprime.com/2015/1​ [...] osciences/

  • Un chirurgien cardiaque de renommée mondiale s’exprime sur ce qui cause vraiment la maladie cardiaque

    Inflamation chronique = maladie

    Nous, les médecins, avec notre longue formation, nos connaissances et l’autorité dont nous jouissons, devenons souvent très prétentieux et nous avons du mal à admettre quand nous avons tort. Alors voilà. j’admets ouvertement que je me suis trompé.

    En tant que chirurgien cardiaque avec 25 ans d’expérience, et ayant pratiqué plus de 5000 opérations du coeur, le jour est venu de corriger mes erreurs sur la base de preuves médicales et scientifiques.

    Ma formation s’est déroulée pendant de nombreuses années avec d’autres médecins éminents qui « faisaient l’opinion ».  Submergés par la littérature scientifique, et donnant continuellement des séminaires d’enseignement, nous, les modeleurs d’opinion, affirmions que la maladie cardiaque résultait uniquement d’un taux élevé de cholestérol.

    La seule thérapie standard consistait en la prescription de médications pour faire baisser le cholestérol et un régime limitant sévèrement l’apport en graisses. Celui-ci, bien sûr, insistions-nous, abaisserait le niveau du cholestérol et préviendrait la maladie cardiaque. Les écarts par rapport à ces recommandations étaient considérés comme une hérésie et pourraient très probablement se traduire par une faute professionnelle.

    Ca ne fonctionne pas!

    Ces recommandations ne sont plus scientifiquement ni moralement défendables. La découverte, il y a quelques années, que l’inflammation de la paroi artérielle est la cause réelle de la maladie cardiaque conduit lentement à un changement de paradigme dans les traitements qui seront implémentés pour soigner les maladies cardiaques et d’autres maladies chroniques.

    Les recommandations alimentaires établies de longue date ont créé des épidémies d’obésité et de diabète, dont les conséquences éclipsent toute peste historique en termes de mortalité, de souffrance humaine et de conséquences économiques désastreuses.

    Malgré le fait que 25 % de la population prend des statines coûteuses et que nous avons réduit la teneur en matières grasses de notre alimentation, plus d’Américains mourront encore cette année de maladie cardiaque que jamais auparavant.

    Les statistiques de l’American Heart Association montrent que 75 millions d’Américains souffrent actuellement de maladie de coeur, 20 millions souffrent de diabète et 57 millions de pré-diabète.

    Ces troubles affectent des personnes de plus en plus jeunes et en plus grand nombre chaque année.

    Pour le dire simplement, sans l’inflammation dans notre corps, il est impossible que le cholestérol s’accumule dans la paroi du vaisseau sanguin et provoque une maladie cardiaque ou un AVC. Sans l’inflammation, le cholestérol s’écoulerait librement dans tout le corps selon les lois de la nature. C’est l’inflammation qui retient le cholestérol et l’accumule.

    L’inflammation n’est pas compliquée. C’est tout simplement la défense naturelle du corps envers un élément étranger comme une bactérie, une toxine ou un virus. Le cycle de l’inflammation est parfait dans sa façon de protéger votre corps de ces envahisseurs bactériens ou viraux. Cependant, si nous exposons notre corps de façon chronique aux atteintes par des blessures, des toxines ou des aliments que le corps humain n’a jamais été conçu pour gérer, nous atteignons un stade appelé l’inflammation chronique. L’inflammation chronique est aussi nocive que l’inflammation aiguë est bénéfique.

    Quelle personne sensée s’exposerait volontairement et de façon répétitive à des aliments ou d’autres substances qui sont connues pour causer des dommages au corps? Eh bien, les fumeurs, par exemple, mais au moins, ils ont fait ce choix volontairement.

    Le reste d’entre nous avons simplement suivi l’alimentation conventionnelle, faible en gras et riche graisses poly-insaturées et en glucides, ne sachant pas que nous infligions des dommages répétés à nos vaisseaux sanguins. Ces dommages répétés créent une inflammation chronique conduisant à une maladie cardiaque, un accident vasculaire cérébral, le diabète et l’obésité.

    Permettez-moi de répéter: Les dommages et l’inflammation de nos vaisseaux sanguins sont causés par le régime alimentaire faible en gras recommandé depuis de nombreuses années par la médecine traditionnelle.

    Quels sont les plus grands coupables de l’inflammation chronique? Tout simplement, c’est la surcharge de glucides simples, hautement transformés (sucre, farine et tous les produits fabriqués à partir de ceux-ci), et la consommation excessive d’acides gras oméga-6 des huiles végétales comme le soja, le maïs et le tournesol que l’on trouve dans de nombreux aliments transformés.

    Prenez un moment pour visualiser ce que ferait une brosse dure frottée sur une peau tendre jusqu’à ce qu’elle devienne rouge et sur le point de saigner, et vous avez continué plusieurs fois par jour, chaque jour pendant cinq ans. Si vous pouviez résister à ce brossage douloureux, vous auriez une zone qui saigne, est enflée et infectée et s’aggrave à chaque nouvelle agression. C’est une bonne façon de visualiser le processus inflammatoire qui pourrait avoir lieu dans votre corps en ce moment même.

    Quel que soit l’endroit où le processus inflammatoire se développe, en externe ou en interne, c’est exactement la même chose. J’ai examiné l’intérieur de milliers et de milliers d’artères. Dans une artère malade, c’est exactement comme si quelqu’un avait pris une brosse et en avait récuré l’intérieur encore et encore. Plusieurs fois par jour, chaque jour, les aliments que nous ingérons créent de petites blessures qui deviennent de plus grosses blessures, demandant à l’organisme de répondre continuellement et de façon appropriée à l’inflammation.

    Pendant que nous savourons le goût irrésistible d’un petit pain au lait sucré, notre corps répond par une alarme comme si un envahisseur étranger arrivait pour déclarer la guerre. Les aliments contenant de grandes quantités de sucre et de glucides simples, ou des aliments traités avec des oméga-6 pour leur conservation, ont été les piliers de l’alimentation américaine depuis six décennies. Ces aliments ont lentement empoisonné tout le monde.

    Comment le fait de manger un simple petit pain au lait peut-il créer une cascade d’inflammations et vous rendre malade ?

    Imaginez que vous renversiez du sirop sur votre clavier, et vous aurez une image de ce qui se passe à l’intérieur de la cellule. Lorsque nous consommons des sucres simples, le niveau de sucre sanguin augmente rapidement. En réponse, votre pancréas sécrète de l’insuline dont le but principal est de transférer le sucre à chaque cellule où il est stocké pour l’énergie. Si la cellule est pleine et n’a pas besoin de glucose, celui-ci est rejeté pour que le sucre en excédent n’englue pas le système.

    Lorsque vos cellules chargées rejettent le sucre excédentaire, le sucre sanguin augmente, entraînant la production d’insuline et le glucose se convertit en graisse stockée.

    Qu’est-ce que tout cela a à voir avec l’inflammation? La glycémie est contrôlée dans une fourchette très étroite. Les molécules de sucre excédentaires se fixent à une variété de protéines qui, à leur tour, abîment la paroi des vaisseaux sanguins. Ces blessures répétées aux parois des vaisseaux sanguins déclenchent l’inflammation. Lorsque votre taux de glucose sanguin atteint des pics plusieurs fois par jour, chaque jour, c’est exactement comme si vous frottiez l’intérieur de vos délicats vaisseaux sanguins avec du papier de verre.

    Même si vous ne pouvez pas le voir, soyez assuré que c’est bien ainsi que ça se présente. J’ai vu plus de 5000 patients en 25 ans de chirurgie, et ils partageaient tous un dénominateur commun – l’inflammation de leurs artères.

    Revenons au petit pain au lait.  Cette friandise à l’air innocent, contient non seulement du sucre, mais il est cuit dans l’une des nombreuses huiles omega-6 comme l’huile de soja. Les chips et les frites sont trempées dans l’huile de soja, les aliments transformés sont fabriqués avec des omega-6 pour prolonger leur durée de vie sur les étagères des supermarchés. Alors que les omega-6 sont essentiels, car ils font partie de la membrane des cellules qui contrôle tout ce qui entre et sort de la cellule – ils doivent respecter l’équilibre avec les omega-3.

    Si l’équilibre est perturbé en consommant trop d’omega-6, la membrane de la cellule produit des substances chimiques appelées cytokines qui provoquent l’inflammation immédiatement.

    L’alimentation américaine conventionnelle d’aujourd’hui a produit un déséquilibre extrême de ces deux acides gras. Le rapport du déséquilibre est compris entre 15:1 et 30:1 en faveur des acides gras oméga-6. Cela fait une énorme quantité de cytokines provoquant l’inflammation. Dans le contexte de la nourriture d’aujourd’hui, un ratio de 3:1 serait idéal et favorable à la santé.

    Pour aggraver les choses, l’excès de poids que vous portez du fait de la consommation de ces aliments crée des cellules chargées en graisses qui rejettent de grandes quantités de substances chimiques inflammatoires et cela vient ajouter aux dommages causés par le niveau élevé de sucre sanguin. Le processus qui a commencé par un petit pain au lait devient un cercle vicieux au fil du temps et crée les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle, le diabète et enfin, la maladie d’Alzheimer, car le processus inflammatoire se poursuit sans relâche.

    On ne peut échapper au fait que plus nous mangeons d’aliments préparés et transformés, plus nous déclenchons le commutateur inflammatoire, peu à peu chaque jour. Le corps humain ne peut pas traiter, et n’est pas conçu pour consommer des aliments chargés en sucres et imprégnés d’omega-6 .

    Il n’existe qu’une seule solution pour apaiser l’inflammation, c’est de revenir à des aliments plus proches de leur état naturel. Pour construire des muscles, mangez plus de protéines. Choisissez des glucides très complexes comme ceux des fruits et légumes colorés. Diminuez ou éliminez les omega-6 qui causent l’inflammation, comme l’huile de maïs ou de soja ainsi que les aliments transformés qui en sont chargés.

    Une cuillère à soupe d’huile de maïs contient 7280 mg d’omega-6, celle de soja en contient 6940. Utilisez plutôt de l’huile d’olive.

    Les graisses animales contiennent moins de 20 % d’oméga-6 et sont beaucoup moins susceptibles de provoquer l’inflammation des huiles soi-disant saines étiquetées polyinsaturées. Oubliez la « science » qui vous a été martelée dans la tête pendant des décennies. La science selon laquelle les graisses saturées sont la seule cause des maladies cardiaques n’existe pas. La science selon laquelle les graisses saturées augmentent le taux de cholestérol sanguin est également peu fondée. Puisque nous savons maintenant que le cholestérol n’est pas la cause des maladies cardiaques, la préoccupation à propos des graisses saturées est encore plus absurde aujourd’hui.

    La théorie du cholestérol a conduit aux recommandations d’éliminer le gras ou de le réduire drastiquement,  et ce sont ces mêmes aliments recommandés qui causent maintenant une épidémie d’inflammations. La médecine conventionnelle a commis une terrible erreur en conseillant aux gens d’éviter les graisses saturées et de choisir des aliments à haute teneur en oméga-6. Nous avons maintenant une épidémie d’inflammations des artères qui conduit aux maladies cardiaques et d’autres tueurs silencieux.

    Ce que vous pouvez faire est de choisir des aliments complets comme ceux que votre grand-mère vous a servis et pas ceux vers lesquels votre mère s’est tournée lorsque les rayons des supermarchés se remplissaient d’aliments manufacturés. En éliminant les aliments inflammatoires et en ajoutant les nutriments essentiels à partir d’aliments frais et non transformés, vous allez inverser les années de dommages infligés à vos artères et dans tout votre corps causés par l’alimentation  typique conventionnelle.

    Le Docteur Dwight Lundell est l’ancien Directeur du Personnel et chef chirurgien à l’hôpital Banner Heart Hospital Mesa, Arizona. Sa pratique privée au Cardiac Care Center était à Mesa, Arizona. Récemment, le Docteur Lundell a quitté la chirurgie pour se consacrer au traitement nutritionnel des maladies cardiaques. Il est le fondateur de Healthy Humans Foundation qui favorise la santé humaine en mettant l’accent sur l’aide aux grandes entreprises qui se tournent vers la promotion du bien-être des gens. Il est également  l’auteur de The Cure for Heart Disease and The Great Cholesterol Lie.

    Source : Prevent Desease

  • Les bienfaits du massage

    Les bienfaits du massage

    Plus qu'un moment de détente, le massage contribue à réduire le stress, à prévenir la maladie et à améliorer l'état de santé.

    Le massage a de nombreux effets positifs sur :

    La structure et la posture du corps:

    • soulage les tensions du dos en assouplissant les muscles Images 2
    • aide au relâchement des tensions nerveuses
    • améliore la mobilité articulaire et favorise une plus grande amplitude des mouvements


    Le fonctionnement de tout l'organisme:

    • apaise et calme
    • améliore le sommeil
    • améliore la digestion et réduit la constipation
    • améliore la circulation sanguine et lymphatique, ce qui entraîne une meilleure oxygénation et une meilleure élimination des toxines
    • améliore la santé de la peau

    Les plans sensoriel et psychomoteur:

    • augmente la conscience de son corps
    • éveille le sens du toucher et aiguise les perceptions
    • favorise une plus grande circulation de l'énergie

    Les plans psychologique et émotionnel :

    • accroît la conscience de ses émotions
    • augmente l'estime de soi et la valorisation personnelle
    • contribue à l'ouverture d'esprit et à la résistance au stress
    • Dans le cas plus spécifique des approches énergétiques, il agit sur les zones de tension afin de favoriser un meilleur équilibre. Il accroît par le fait même la résistance aux maladies.

    source :

    - See more at: http://www.fqm.qc.ca/les-bienfaits-du-massage…

  • Comment rayonner autour de nous ?

    Votre taux vibratoire est-il assez élevé pour attirer ce que vous voulez ?

    Alexandra Florence

     

    Avoir le bon taux vibratoire pour attirer ce que l’on veut ardemment est certainement l’un des éléments les plus importants quand nous pratiquons la Loi de l’attraction.

    Effectivement, il ne suffit pas de :

    – effacer nos croyances et mémoires erronées qui nous limitent ;
– visualiser nos souhaits ;
– réciter des affirmations ;
– être convaincu d’être déjà en possession de ce que nous désirons ;

    il est également très important d’être sûr d’avoir un bon taux vibratoire pour que nos demandes se matérialisent, que nous rencontrions les bonnes personnes, les bonnes opportunités…

    Même si cela fait beaucoup de choses l’une dans l’autre à devoir mettre en pratique, avec un peu d’entraînement, tout cela peut se faire machinalement et devenir une habitude de vie.

    Qu’est-ce que le taux vibratoire ?

    1/ Notion

    Tout est vibration dans l’Univers. Les sons, les formes, les couleurs, les objets sont vibrations ainsi que chaque être et chaque pensée.

    Tout être humain possède un taux de vibration dès sa naissance qui va évoluer selon ses expériences positives et négatives vécues.

    D’après Einstein, tout est énergie. Nous sommes énergie ainsi que tout ce qui nous entoure : la nature, les blocs de pierre, bref tout ce que vous voyez autour de vous, TOUT est énergie à 100% !

    Pour attirer ce que vous désirez, il faut augmenter votre taux de vibration, c’est à dire votre énergie. Cette énergie peut varier selon votre humeur, votre état émotionnel ou votre santé.

    Ce sont des éléments qui déterminent la hausse ou la baisse de votre taux vibratoire et celui-ci peut varier tout au long de la journée.

    Quand vous rencontrez une personne que vous ne connaissez pas, vous pouvez vous dire : « Celle-là, je ne la sens pas ». En fait, vous ne sentez pas d’affinité entre sa vibration et la vôtre !

    L’énergie se transmet donc par vibrations et se mesure par une fréquence vibratoire. Le taux de vibration peut donc se définir comme étant la mesure de la qualité d’une énergie. Elle s’exprime en Unités Bovis (UB), échelle utilisée en radiesthésie (non reconnue par la science officielle) et varie selon les espèces.

    Il en est de même pour l’énergie vibratoire de votre lieu d’habitation. Celle-ci peut être mesurée et « contrôlée » par le Feng Shui, cet art millénaire que vous connaissez sûrement qui a pour objectif d’harmoniser l’énergie d’un lieu pour assurer le bien-être, la santé et la prospérité de ses occupants.

    2/ Mécanisme

    La loi de l’attraction énergétique est très simple à comprendre : plus la fréquence vibratoire élevée, plus nous pouvons attirer de belles choses : du bonheur, de la joie, la santé, la prospérité et tous sentiments positifs.

    Et quand la fréquence vibratoire est basse, non seulement nous n’arrivons pas à attirer ce que nous voulons dans la vie, mais nous semblons aussi n’attirer que ce que nous ne voulons pas. Résultat : sentiments négatifs de toutes sortes et situations non désirées.

    Lorsque la fréquence vibratoire est bonne, les pensées et les êtres qui se correspondent finissent par s’aligner. C’est le principe même lorsque que vous voulez écouter une chaine radio FM, vous devez chercher et être sur la bonne fréquence pour avoir le programme désiré.

    Comment savoir s’il est élevé ?

    C’est simple, si votre taux vibratoire est élevé, vous avez tendance à vous sentir bien et à ne plus vouloir partir de l’endroit où vous êtres.

    Curieusement, c’est dans ces moments-là que se manifestent les fameuses coïncidences qui arrivent dans votre vie. Vos rêves et vos désirs arrivent rapidement comme par enchantement et avec une telle facilité.

    Quand vous vous sentez bien, vous vivez des expériences qui vous font vous sentir bien. Vous serez reconnaissant et rayonnant donc la vie vous amènera encore plus de situations agréables.

    Cependant, s’il est bas, vous êtes agité, nerveux, avec un besoin urgent de changer d’espace. Vous êtes rarement en paix et vous développez plus facilement des maladies. Vous vous sentez mal et votre vibration attire à vous des événements et des personnes qui s’accordent à votre mal-être.

    Un cercle vicieux se met en place : comme vous êtes mal, vous vivez des expériences difficiles. Et comme vous vivez des situations difficiles, vous êtes mal… Les basses vibrations vous accommodent à des lieux et des situations à basse énergie.

    Qu’est-ce qui baisse votre taux vibratoire ?

    Dans notre environnement de tous les jours et nos mauvaises habitudes, il est beaucoup plus facile de diminuer son taux de vibration que de l’augmenter. Parfois vous ne soupçonnerez même pas ces éléments.

    • Les informations négatives des médias (écoutez les nouvelles ou lisez les journaux et vous comprendrez…)
    • Les dépendances telles que le tabac, l’alcool ;
    • Les ondes électromagnétiques ;
    • L’énergie nucléaire ;
    • Certains aliments ;
    • Les lignes à haute tension ;
    • Les plaintes des autres ou se plaindre soi-même ;
    • La colère, la souffrance, la violence, les abus, la peur et l’anxiété ;
    • Les bons sentiments qui font abstraction des émotions présentes. En d’autres termes, si vous vous efforcez d’être positif et qu’au fond de vous, vous vous sentez mal par rapport à quelque chose.
    • Le bruit de fond comme la radio sur votre lieu de travail ;
    • etc…

    Comment l’augmenter ?

    De nombreuses disciplines permettent d’augmenter votre taux vibratoire comme le sport, la danse, la méditation, le yoga, les massages, la respiration profonde…

    Si vous ne faites rien de tout cela, faites simplement ce que vous aimez faire et ce qui vous détend. Par exemple, une ballade dans la nature, voir vos amis, rire ou vous occuper de vos animaux de compagnie.

    Faites tout ce qui vous apporte une sensation de bien-être durable et qui vous met d’humeur paisible et joyeuse. Cela réveillera en vous un immense sentiment de gratitude.

    On peut donc élever son taux vibratoire de façon volontaire et consciente en choisissant consciemment ses activités et loisirs.

    Mais on sait que simplement penser positif n’arrivera jamais à vous faire ouvrir votre cœur.

    Si vous souhaitez un taux vibratoire élevé, vous devez d’abord déterrer la racine de vos croyances, de vos comportements compulsifs et de vos fermetures intérieures.

    Dans la pratique

    Pour le modifier, vous pouvez nettoyer, raffiner et intensifier le rayonnement de votre énergie.

    Il y a de nombreuses manières d’élever son taux vibratoire. De même, il existe de nombreuses manières de le faire baisser rapidement comme dans les exemples cités ci-dessus.

    Voici une technique simple qui permet de l’augmenter considérablement, le tout en diffusant de l’Amour Inconditionnel autour de vous.

    Vous pouvez pratiquer cet exercice en vous promenant seul tranquillement, ou même chez vous. Coupez en premier lieu toute source de distraction comme votre téléphone portable.

    1) Choisissez votre musique préférée. Celle qui vous donne vraiment des frissons.

    2) Le mieux pour pratiquer cet exercice est de le faire avec un baladeur si vous ne pouvez pas vous couper des bruits ambiants. Vous devez pouvoir vous concentrer sur la musique, les vibrations et émotions qu’elle génère en vous.

    3) Montez le son en l’ajustant de manière à ne plus entendre les bruits ambiants.

    4) Laissez-vous porter par la musique et les vibrations qu’elle génère. Devenez aussi léger que les notes de musique et imaginez que vous ne faites plus qu’un avec ces vibrations.

    Normalement, vous devriez déjà commencer à ressentir un afflux d’énergie et des frissons parcourir tout le corps.

    4) Maintenant vous allez ajouter de beaux sentiments d’Amour, de paix et de joie de vivre à toutes ces vibrations. Laissez ces sentiments vous envahir.

    5) Pour finir, vous allez faire profiter de toutes ces bonnes vibrations à tous les gens que vous aimez en visualisant leurs visages !

    Vous pouvez également diffuser toute cette bonne énergie autour de vous en imaginant qu’à votre passage, tout devient lumineux et que les gens que vous croisez sont remplis de cet Amour Inconditionnel.

    Cet exercice est assez puissant. Il peut vous faire monter tellement haut en fréquence que lorsque la chanson sera terminée, vous risquez d’avoir du mal à revenir à la réalité. Pour éviter un retour trop brutal, prévoyez une musique douce et apaisante qui suivra en réduisant progressivement le volume pour revenir tranquillement.

    Conclusion

    Avec cette petite leçon sur la loi d’attraction énergétique et cet exercice pratique, vous allez pouvoir augmenter votre taux vibratoire aussi souvent que vous le souhaiterez

    Source : http://universe-of-attraction.blogspot.com/