Coach Bien-Etre

Le Pilates

La méthode Pilates

La méthode Pilates, qu'est ce que c'est ?

 

Une méthode de gymnastique douce, créée par Joseph Pilates, au début du 20e siècle, qui permet de travailler les muscles en profondeur, de les renforcer, assouplir et tonifier afin de prévenir les problèmes de dos et les tensions au quotidien. Elle permet d'améliorer posture et mobilité afin de retrouver un corps harmonieux, dénoué, sans tension, sain, aligné et équilibré, et d'évacuer le stress accumulé.

Entrainement du corps et de l'esprit, elle renforce le corps de l'intérieur vers l'extérieur, elle permet une plus grande stabilité, favorise l'acquisition d'une meilleure posture et prévient les déséquilibres musculaires.
Plus qu'une simple méthode de remise en forme, c'est une gamme d'exercices sur appareils ou/et au sol (matwork) où l'accent sera mis sur la respiration ample et la posture correcte.
On recherchera la qualité du mouvement et non la quantité.
Le Pilates peut aussi compléter certaines thérapies dans le processus de rééducation et aider à prévenir les blessures musculaires, tendineuses ou ligamentaires.

Quels en sont les bénéfices ?

  • Développer une meilleure posture et un corps harmonieux

La colonne vertébrale soutient le poids du corps et permet de se mouvoir facilement grâce aux articulations multidirectionnelles entre les vertèbres... quand tout va bien. Passer des heures devant un ordinateur, porter des cartons dans des positions pas toujours idéales, se relaxer devant la télé 'avachi' dans le canapé, nous ne sommes pas toujours très tendres avec notre dos... La courbe naturelle de la colonne s'en trouve affectée, le cou n'est plus en ligne, résultat : épaules arrondies et mal de dos. Le Pilates aide à redévelopper les muscles posturaux, donc à corriger et réaligner la colonne, donc à redonner une meilleure posture, donc à développer ou retrouver et maintenir un corps harmonieux, sain, souple, solide, aligné, sans tension et équilibré.

  • Accroître force et résistance musculaire sans 'gonfler'

Les exercices de Pilates sont conçus pour développer les muscles profonds - la ceinture abdominale, les muscles dorsaux et ceux du plancher pelvien, mais également des muscles plus superficiels. Afin de ne pas travailler un muscle en hypertonicité, tous les modes de contractions seront utilisé (concentrique, excentrique, isométrique).
En réalignant la colonne vertébrale et en renforçant les muscles profonds, la pratique du Pilates permet d'améliorer l’équilibre et la coordination, et donc de réduire le nombre de blessures. C'est la raison pour laquelle le Pilates est si populaire auprès des athlètes de haut niveau et sportifs professionnels.

  • Retrouver un meilleur sommeil

Le sommeil est essentiel à la vie. Et d'un sommeil de mauvaise qualité découle une vie de... moins bonne qualité. Les somnifères occupent le cinquième rang des médicaments les plus vendus en France. Grâce au Pilates, on étire et détend les muscles en douceur - cela aide à se débarrasser du stress et des tensions accumulées, en supprimant les douleurs qui y sont associées. Il peut permettre ainsi de 'relancer' les déclencheurs naturels du sommeil.
Le changement nécessite du temps, de l'engagement, de la discipline et de la pratique.

 

 

A qui s'adresse le Pilates ?


Le Pilates est profitable à tous, de 15 à 80 ans et apporte de nombreux avantages aux personnes de tous âges.
Femmes et hommes, sportifs confirmés, personnes sédentaires ou actives, souhaitant développer ou retrouver un corps harmonieux, sain, souple, solide et équilibré.

  • Pour les sportifs : Précision, Coordination neuromusculaire, Gainage, Proprioception, Rendement musculaire, Equilibre, Concentration, Diminution du risque de blessures

Rééquilibrage des chaines musculaires sur les sports asymétriques : Golf, Tennis, Cyclisme

  • Post thérapie : Conseillé pour recommencer le sport après : une convalescence, une blessure, une rééducation.
 
  • Pour les femmes enceintes

Faire du Pilates et être enceinte n’est pas contradictoire.
Au contraire, une pratique régulière du Pilates permet de maintenir en forme durant toute cette période où le corps va beaucoup changer. En toute logique, les exercices ne vont pas être axés en priorité sur le travail des abdominaux, mais vont chercher avant tout à renforcer le dos, travailler les jambes et le plancher pelvien.
Cette pratique va permettre de mieux se tenir et ainsi éviter les douleurs liées aux mauvaises postures.

  • En post-partum

Pour retrouver un corps plus tonique et renforcer les muscles affaiblis durant la grossesse. Les zones à privilégier seront bien sur le périnée, les abdominaux ou encore le dos. (dix à douze semaines après accouchement et après consultation du médecin.)

 

Pilates et Golf : l’accord parfait.

De nombreux joueurs pros, tel Tiger Woods, et amateurs ont déjà adopté cette méthode.

Les bénéfices :
- perfectionner le swing
- améliorer la distance des lancers sur le fairway
- améliorer l’équilibre, la concentration, la fluidité, le contrôle - augmenter la précision et la stabilité
- renforcer le mental.
Le swing gagnera en puissance, précision, régularité et vitesse. Le Pilates et le golf sont complémentaires.

 

Mg 4596 2
 
 
 

LE MAL DE DOS

Les recherches


Les kinésithérapeutes participants aux recherches ont découverts que les muscles posturaux, notamment le Transverse de l’abdomen (TA) et le multifidus, cessaient de fonctionner complètement chez les patients qui souffraient de douleurs lombaires (LBP). De plus, ces muscles ne récupéraient pas spontanément lorsque les douleurs disparaissaient. Ceci entraînait une récurrence des douleurs lombaires. Les chercheurs ont découverts que, lorsque les patients travaillaient avec un alignement neutre du bassin et avec une contraction légère du TA, les muscles posturaux récupéraient leur fonctionnement. La récurrence du LBP était même réduite de 80% à 30% au bout de 3 ans. (Publié par Churchill Livingston).
Ceci a une grande importance dans la pratique des mouvements Pilates, afin de solliciter les bons muscles, dans l’ordre correct, pour arriver à un entraînement efficace des muscles abdominaux profonds. Le recrutement correct et à intensité légère des muscles du gainage permet aux participants d’arriver à une stabilisation des segments avant toute mobilisation. Cela permet aux participants, déconditionnés, d’améliorer leur conscience de leur corps et leur stabilité scapulaire et pelvienne. Dès lors, ils pourront progresser vers des mouvements plus dynamiques en toute sécurité.

 
 
 

Très longtemps, on a pensé que la douleur lombaire avait une origine discale, ou articulaire, voire ligamentaire. De récents travaux tendent à prouver que le dysfonctionnement musculaire peut être une cause de la douleur. A tort, pendant de nombreuses années on a évoqué chez le lombalgique le rôle des fléchisseurs du rachis avec en particulier le psoas, les abdominaux ou le carré des lombes et les muscles intertransversaires qui semblent agir dans la flexion latérale du rachis. Les méthodes d'investigations modernes des muscles = EMG, scanner, IRM et échographie avec tests cliniques rigoureux à l'appui ont démontré qu'en fait chez les lombalgiques il s'agissait presque toujours d'une dysfonction des extenseurs = les muscles spinaux avec chez les lombalgiques chroniques une réelle atrophie de 9 muscles spéciaux confirmée par l'échographie et l'IRM. Parmi ces spinaux il semble que ce soit le Multifidus le principal responsable de la lombalgie. Le Multifidus (transversaire épineux) est parmi les muscles spinaux le plus large et le plus médian. Il s'insère sur l'apophyse épineuse de chaque vertèbre lombaire pour aller s'ancrer plus bas sur les processus mamillaires, sur la crête iliaque et sur le sacrum. Il se caractérise par l'agencement segmentaire de ses faisceaux. L'action principale est représentée par un vecteur vertical perpendiculaire à l'apophyse épineuse. Chaque faisceau produit ainsi une rotation postérieure sagittale. Ainsi le Multifidus contrôle l'extension du rachis lombaire dans la rotation du tronc et s'oppose aux mouvements de flexion produit par les muscles abdominaux. Plusieurs études biomécaniques ont montré que le muscle Multifidus est essentiel pour la stabilité du rachis lombaire et le contrôle de sa mobilité. De nombreux travaux montrent les relations étroites qui existent entre les lombalgies et la statique rachidienne sagittale. Chez le sujet non lombalgique en position debout, les muscles spinaux sont au repos. Dans de nombreuses situations douloureuses, on constate qu'il existe un déplacement antérieur du centre de gravite. Jackson a montré que la verticale menée du milieu de C7 passe plus en avant chez le lombalgique. De très nombreux travaux de la littérature ont montré qu'il existe des corrélations significatives entre la perte ou la diminution de la lordose lombaire et les lombalgies. Pour Takemitsu 90 % des sujets présentant une cyphose lombaire ont des lombalgies chroniques. Dans certains cas, le fait de faire reculer le centre de gravité en arrière des têtes fémorales suffit à faire disparaître les contractions musculaires et les douleurs. Conséquences thérapeutiques : Comme l'a démontré Hides et Mooney, le travail musculaire actif en particulier du multifidus chez le lombalgique chronique est efficace. Le repos contrairement aux idées anciennes est néfaste. Le renforcement des spinaux entraîne une diminution de l'infiltration graisseuse, une augmentation de l'amplitude, une meilleure résistance à l'effort et une disparition progressive de la douleur. On essaie de recréer une lordose lombaire correcte, on assouplit les fléchisseurs de hanches, particulièrement les psoas et on étire les ischio jambiers. Dr.FELTESSE -D'après une communication du Docteur C.MARTY (Hôpital Raymond Poincaré - Garches) Rhumatologie pratique (Avril 2000)

 

L'HISTOIRE DU PILATES

Pilates a été développé par Joseph Pilates dans les années 1920. Pilates était un enfant maladif mais, déterminé à surmonter sa fragilité, il expérimenta différentes approches de l'exercice, dont beaucoup peuvent être reconnues dans son enseignement. Le yoga, la gymnastique, la danse et le cirque l’ont tous influencé et il a choisi des aspects de chacun pour développer son propre corps.

Grâce à ces méthodes, il a pu mettre au point un système offrant l’équilibre idéal entre souplesse et résistance. Il a commencé à enseigner sa technique aux autres.

Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté, il entraînait sa technique aux détectives de Scotland Yard. Cependant, étant allemand, il fut interné dans un camp de guerre. Il a aidé à l'infirmerie du camp avec beaucoup de succès; une grande partie de sa connaissance de la réadaptation provient de cette période. À son retour en Allemagne après la guerre, il rencontre le monde de la danse et s’inspire également de sa technique.

En 1926, il émigre aux États-Unis. Sur le bateau sur le chemin, il a rencontré sa femme Clara. Ils ont compris qu'ils partageaient le même point de vue sur la condition physique et ont décidé de créer un studio à New York. Ses premiers clients étaient des boxeurs, mais son studio a rapidement attiré des acteurs, des danseurs, des gymnastes et des athlètes désireux d'apprendre de lui.

En 1932, il publia un livret intitulé "Votre santé" et en 1945, "Retour à la contrologie". C'est à travers ces écrits et ses étudiants que sa méthode a été transmise après sa mort en 1967 à l'âge de 87 ans.

Date de dernière mise à jour : 12/03/2019

Ajouter un commentaire